LMC et Allogreffe

Modérateurs : sergio, jlt

Avatar du membre
sergio
Messages : 1032
Enregistré le : sam. août 12, 2006 7:48 pm

LMC et Allogreffe

mer. nov. 14, 2007 7:05 pm

Voici un texte paru dans blood à ropos des allogreffes proposées en cas de non réponse aux inhibiteurs de tyrosine kinase : Bonne lecture
bien sûr c'est une étude dont les conclusions doivent être prises avec les précautions d'usage.


Kebrial et al (MD Anderson) on étudié 64 dossierLMC avancée = Minigreffe + Maxitoxicité
L’allogreffe de cellules souches reste une alternative thérapeutique intéressante de la LMC quand les inhibiteurs de tyrosines kinases échouent dans le contrôle du clone BCR-ABL+. L’avènement de ces traitements pharmacologiques vieillit nécessairement l’âge des candidats à l’allogreffe et augmente d’autant le recours aux conditionnements atténués. Moins toxiques à court terme que les conditionnements classiques, qu’en est-il de leur efficacité au long cours dans la LMC ? s de LMC avancées, traitées pour 80% d’entre elles au delà d’une première phase chronique et inéligibles pour un conditionnement lourd du fait de l’age ou de comorbidités. Le conditionnement reposait sur des injections de fludarabine et les donneurs étaient intrafamiliaux pour 34 cas. Avec un suivi médian de 7 ans, les survies globales et sans progression étaient respectivement de 33% et 20% à 5 ans. A 100 jours, 2 ans et 5 ans après greffes la mortalité toxique était respectivement de 33%, 39%, et 48% ! Ces valeurs sont dites « acceptables » dans cette population à haut risque selon les auteurs.
Rédacteur : Eric Wattel

Retourner vers « Leucémie Myéloïde Chronique »

Connexion  •  S’enregistrer