Avatar du membre
sergio
Messages : 1062
Enregistré le : sam. août 12, 2006 7:48 pm

UTILISATION DE L'AZACITIDINE APRES GREFFE

mar. janv. 24, 2012 11:04 pm

Eric Wattel a traduit cet article de Blood

Intérêt de l’azacitidine après allogreffe de cellules souches pour LAM.

Les échecs de l’allogreffe reposent essentiellement sur les rechutes de la maladie initiale ou sur la réaction du greffon contre l’hôte (GVH). La rechute constitue le principal risque chez les malades pour lesquels un conditionnement atténué a été proposé. Ainsi de nombreuses approches expérimentales ont pour objectif d’augmenter l’effet antileucémique du greffon au détriment de l’effet délétère du greffon contre l’hôte. Les rechutes surviennent le plus souvent dans la première année suivant la greffe de telle sorte que les interventions immunologiques doivent être précoces. L’azacitidine est un inhibiteur d’ADN méthyl transférase ayant une activité antitumorale dans les SMD et les LAM. Sa toxicité est acceptable, même après greffe. Son action déméthylante permet la réexpression d’antigènes tumoraux comme MAGE, BAGE ou WT1 et leur ciblage efficace par la réponse cellulaire T CD8+. Les lymphocytes T CD4+ régulateurs (Treg) ont un rôle important dans l’établissement et le maintient de la tolérance après allogreffe. De phénotype CD4+CD25+FoxP3+CD127lo, les Treg ont la propriété de cibler la réponse antileucémique au détriment de la GVH. FOXP3 est un facteur de transcription ayant un rôle important dans la différenciation des cellules T en Treg et le promoteur de FOXP3 est souvent méthylé dans les progéniteurs lymphoïdes. Il a été montré que l’azacitidine déméthylait ce promoteur et favorisait ainsi l’expansion Treg. Goodyear et al ont testé l’utilité de l’administration d’azacitidine après allogreffe chez des patients traités pour LAM. 27 patients ont donc reçu un conditionnement atténué et ont été traité après greffe par des injections mensuelles d’azacitidine. Le traitement était bien toléré et le monitorage immunologique montrait que l’azacitidine augmentait le nombre de Treg dès les 3 premiers mois de traitement. L’azacitidine induisait aussi une réponse T CD8+ vis à vis de nombreux antigènes tumoraux comme WT1, MAGE, BAGE. L’incidence de la GVH ne semblait pas augmentée par ce traitement. Ce travail prometteur suggère donc que l’utilisation de l’azacitidine après greffe augmente l’effet GVL sans augmenter l’effet GVH.
Rédacteur : Eric Wattel
> Goodyear OC, Dennis M, Jilani NY et al. Azacitidine augments expansion of regulatory T cells after allogeneic stem cell transplantation in patients with acute myeloid leukemia. Blood. 2012 Jan 10

Souvenez vous que cet aspect avait été évoqué lors du Congrès 2010 à propos de l'azacitidine
Je suis le président de ALTE-ASSO.
n'hésitez pas à me questionner par mail, par message privé ou par téléphone au 0981377212

Retourner vers « PUBLICATIONS »

Connexion  •  S’enregistrer